Zoom sur les belles plantes avec Gaby

Portrait de Gaby par Prêt à Pousser
Avec son appareil photo, Gaby capture la beauté éphémère des plantes, et rend visible l’imperceptible (#grosplant). Mais, quand elle n’explore pas les détails du pollen, elle s’aventure dans la cuisine des herbes aromatiques. Entre fraîcheur et saveur, rencontre avec une cuisinière en herbe, en éclosion vers le mieux-manger.

La beauté cachée des plantes

  Mon père est photographe, alors je baigne dans la photo depuis toute petite ! Mes tout premiers sujets de photographies étaient les plantes. Ça me fascinait de m’apercevoir qu’avec l’appareil photo on arrive à aller au-delà de ce qu’on peut voir à l’œil nu, pour observer de minuscules détails, surtout quand on a une très mauvaise vue comme la mienne ! On a tendance à se focaliser sur les pétales, pourtant le plus intéressant c’est le cœur de la plante : la tige se prolonge par un cœur jaune garni de pollen, d’une texture de velours incroyable, pleine de micro-détails comme des picots. Il faut donc trouver le bon angle et le bon moment pour capturer la beauté de la plante, ses pistils et ses couleurs. Parfois c’est au coucher du soleil que la plante se révèle, ou même la nuit…
l'Origan de Gaby
Visite chez Gaby

Reporter végétale

Je pars souvent en quête d’une plante que je n’aurais pas encore photographiée ! En voyageant on découvre les plantes très différentes de celles des bois à côté de chez-soi. Je me faisais même disputer par mon père car sur l’album photo de vacances on ne se retrouvait qu’avec des photos de plantes, ou une collection de Cactus rencontrés pendant nos road-trips aux États-Unis. La plante qui m’a le plus marquée c’est une plante ananas, en Grèce. Elle pousse et présente un “ananas raté” à son bout, avec des racines trop grandes. C’est justement très dur à photographier, je n’ai jamais réussi à le magnifier et à faire sortir sa beauté et son côté intriguant en photo.

Cultiver son jardin d’intérieur

Je suis en quête de nature, que je retrouve lors de randonnées dans les grands espaces ou des promenades au parc, mais chez moi, je n’ai jamais réussi à faire pousser des plantes ! Les plantes grasses survivent, ça ne nécessite pas d’entretien. A contrario les aromates sont très délicats, ils ont besoin de beaucoup plus d’attention pour survivre, pas seulement d’être arrosés de temps en temps. Et que penser des tomates cerise qui vont pousser sur le balcon pas très loin du périph, seront-elles vraiment bonnes à manger ? C’est pourquoi, avec le potager d’intérieur, j’ai été séduite par la possibilité de ramener de la verdure à l’intérieur. Il y a aussi une grande satisfaction de se dire qu’on a réussi à faire pousser sa plante, la cuisiner et la manger.
Gaby et son potager Modulo
Avec l’appareil photo on arrive à aller au-delà de ce qu’on peut voir à l’œil nu, pour observer de minuscules détails.
Les Mini-Poivrons de Gaby

Pizzas Deliveroo VS Pizza Maison

Cuisiner m’est venu assez récemment, avant, je commandais beaucoup à manger, je cédais facilement à l’appel de la malbouffe. Comme mon copain, Arnaud, ne cuisine pas, je me suis dit que j’allais m’y mettre pour nous deux, pour manger plus sainement. Petit à petit, j’ai commencé à faire des plats qu’on avait l’habitude de manger, comme des pizzas avec les Tomates, Poivrons et Basilic, du potager, puis j’ai commencé à prendre plaisir à cuisiner ! À force d’essayer, on finit par avoir des recettes fétiches : les nouilles japonaises aux légumes avec beaucoup de notre Coriandre, par exemple ! Dans tous mes plats il y a des herbes aromatiques, même sur un simple steak : une petite sauce avec du curcuma et du Basilic frais vient faire la différence. Je préfère utiliser les herbes fraîches plutôt que sèches car elles apportent à la fois de la texture et du goût.

Cherche remplaçant pour viande

J’essaye de passer progressivement à une alimentation végétarienne, donc ça passe par consommer moins de viande ou en manger de la très bonne. Ça reste très dur de trouver des burger vegan, ou végétarien déjà-préparés, les recettes se cantonnent bien souvent à des champignons pour remplacer la viande. Avec Arnaud, nous sommes des bons mangeurs, alors on ne peut pas abandonner la viande du jour au lendemain. Ça nous incite donc à imaginer nos propres recettes pour trouver des aliments qui fonctionnent bien à la place de la viande. C’est très simple de cuisiner un steak avec du riz, mais en version vegan c’est tout de suite plus compliqué ! Je pense que tout est dans la sauce, si la sauce est hyper bonne, on oublie qu’il n’y a pas de goût de viande. 

En cuisine avec Gaby
Préparation d'une eau infusée aux Aromates

Marché et marche à suivre

Je n’ai pas spécialement été éduquée à manger de saison. J’ai commencé à aller au marché au début parce que c’était tout près de chez moi et que c’était une promenade agréable à faire avec mon chien ! Puis, j’ai pris conscience que c’était mieux de manger les fruits et légumes du maraîcher, qui ont poussé en France, à la bonne saison. Le marché est devenu une manière de s’éduquer ! Dans les supermarchés il y a toujours tout, tout le temps, on ne se rend pas compte de la provenance ni de la saison. Mieux manger ça passe aussi par manger des bonnes choses, faire en sorte que les plats soient gourmands, donc oublier les courgettes en hiver qui vont être pleines d’eau !

La beauté cachée des plantes

l'Origan de Gaby
  Mon père est photographe, alors je baigne dans la photo depuis toute petite ! Mes tout premiers sujets de photographies étaient les plantes. Ça me fascinait de m’apercevoir qu’avec l’appareil photo on arrive à aller au-delà de ce qu’on peut voir à l’œil nu, pour observer de minuscules détails, surtout quand on a une très mauvaise vue comme la mienne ! On a tendance à se focaliser sur les pétales, pourtant le plus intéressant c’est le cœur de la plante : la tige se prolonge par un cœur jaune garni de pollen, d’une texture de velours incroyable, pleine de micro-détails comme des picots. Il faut donc trouver le bon angle et le bon moment pour capturer la beauté de la plante, ses pistils et ses couleurs. Parfois c’est au coucher du soleil que la plante se révèle, ou même la nuit…

Reporter végétale

Visite chez Gaby
Je pars souvent en quête d’une plante que je n’aurais pas encore photographiée ! En voyageant on découvre les plantes très différentes de celles des bois à côté de chez-soi. Je me faisais même disputer par mon père car sur l’album photo de vacances on ne se retrouvait qu’avec des photos de plantes, ou une collection de Cactus rencontrés pendant nos road-trips aux États-Unis. La plante qui m’a le plus marquée c’est une plante ananas, en Grèce. Elle pousse et présente un “ananas raté” à son bout, avec des racines trop grandes. C’est justement très dur à photographier, je n’ai jamais réussi à le magnifier et à faire sortir sa beauté et son côté intriguant en photo.

Cultiver son jardin d’intérieur

Gaby et son potager Modulo

Je suis en quête de nature, que je retrouve lors de randonnées dans les grands espaces ou des promenades au parc, mais chez moi, je n’ai jamais réussi à faire pousser des plantes ! Les plantes grasses survivent, ça ne nécessite pas d’entretien. A contrario les aromates sont très délicats, ils ont besoin de beaucoup plus d’attention pour survivre, pas seulement d’être arrosés de temps en temps. Et que penser des tomates cerise qui vont pousser sur le balcon pas très loin du périph, seront-elles vraiment bonnes à manger ? C’est pourquoi, avec le potager d’intérieur, j’ai été séduite par la possibilité de ramener de la verdure à l’intérieur. Il y a aussi une grande satisfaction de se dire qu’on a réussi à faire pousser sa plante, la cuisiner et la manger.

Avec l’appareil photo on arrive à aller au-delà de ce qu’on peut voir à l’œil nu, pour observer de minuscules détails.

Pizzas Deliveroo VS Pizza Maison

Les Mini-Poivrons de Gaby
Cuisiner m’est venu assez récemment, avant, je commandais beaucoup à manger, je cédais facilement à l’appel de la malbouffe. Comme mon copain, Arnaud, ne cuisine pas, je me suis dit que j’allais m’y mettre pour nous deux, pour manger plus sainement. Petit à petit, j’ai commencé à faire des plats qu’on avait l’habitude de manger, comme des pizzas avec les Tomates, Poivrons et Basilic, du potager, puis j’ai commencé à prendre plaisir à cuisiner ! À force d’essayer, on finit par avoir des recettes fétiches : les nouilles japonaises aux légumes avec beaucoup de notre Coriandre, par exemple ! Dans tous mes plats il y a des herbes aromatiques, même sur un simple steak : une petite sauce avec du curcuma et du Basilic frais vient faire la différence. Je préfère utiliser les herbes fraîches plutôt que sèches car elles apportent à la fois de la texture et du goût.

Cherche remplaçant pour viande

En cuisine avec Gaby
J’essaye de passer progressivement à une alimentation végétarienne, donc ça passe par consommer moins de viande ou en manger de la très bonne. Ça reste très dur de trouver des burger vegan, ou végétarien déjà-préparés, les recettes se cantonnent bien souvent à des champignons pour remplacer la viande. Avec Arnaud, nous sommes des bons mangeurs, alors on ne peut pas abandonner la viande du jour au lendemain. Ça nous incite donc à imaginer nos propres recettes pour trouver des aliments qui fonctionnent bien à la place de la viande. C’est très simple de cuisiner un steak avec du riz, mais en version vegan c’est tout de suite plus compliqué ! Je pense que tout est dans la sauce, si la sauce est hyper bonne, on oublie qu’il n’y a pas de goût de viande. 

Marché et marche à suivre

Préparation d'une eau infusée aux Aromates
Je n’ai pas spécialement été éduquée à manger de saison. J’ai commencé à aller au marché au début parce que c’était tout près de chez moi et que c’était une promenade agréable à faire avec mon chien ! Puis, j’ai pris conscience que c’était mieux de manger les fruits et légumes du maraîcher, qui ont poussé en France, à la bonne saison. Le marché est devenu une manière de s’éduquer ! Dans les supermarchés il y a toujours tout, tout le temps, on ne se rend pas compte de la provenance ni de la saison. Mieux manger ça passe aussi par manger des bonnes choses, faire en sorte que les plats soient gourmands, donc oublier les courgettes en hiver qui vont être pleines d’eau !
Portraits Prêt à Pousser

Nos portraits

À chacun sa vision de la cuisine, ses aromates favoris, etc. À qui ressemblerez-vous ? A vous de découvrir la suite des portraits

Simplissime, cette recette est une bonne manière de découvrir les saveurs de la sauge de votre potager d’intérieur.
INSTAGRAM